Glossaire

Sécurité de l'Internet des objets

En quoi consiste l'IoT ?

Le terme Internet des objets (IoT) a été inventé en 1999 par Kevin Ashton de Procter & Gamble. Les « objets », selon K. Ashton, comprennent une grande diversité d'appareils tels que les implants de surveillance cardiaque, les transpondeurs à biopuce placés sur les animaux de ferme, les caméras de diffusion en direct ou encore les automobiles avec capteurs intégrés. Kevin Ashton avait correctement prédit qu'un grand nombre de ces appareils communiqueraient de manière autonome avec d'autres appareils via Internet, créant ainsi un Internet des objets, distinct d'une certaine manière de l'Internet des personnes.

On trouve actuellement sur le marché des appareils intelligents qui contrôlent l'éclairage, le chauffage, la ventilation et la climatisation, mais aussi des appareils tels que des machines à laver/sèche-linge, des aspirateurs robotisés, des purificateurs d'air, des fours et des réfrigérateurs/congélateurs qui utilisent le Wi-Fi pour les contrôler à distance. L'IoT englobe également de grandes infrastructures publiques de première importance, notamment des équipements de services publics, qui sont de plus en plus souvent contrôlées à distance via Internet.

Quels qu'ils soient, les appareils connectés à Internet sont exposés aux cyberattaques, aux menaces avancées ainsi qu'au piratage. Dans le domaine de l'IoT, les mesures de sécurité visent donc à trouver les solutions adéquates pour protéger les appareils efficacement contre ces menaces.

En quoi l'IoT est-il important ?

Perte de données, usurpation d'identité, vol d'argent : voilà les principaux risques de la cybercriminalité classique, qui cible les informations. Cependant, l'IoT introduit un danger bien plus grand, celui de semer un véritable chaos dans la société. En effet, si des pirates informatiques parvenaient à prendre le contrôle d'une voiture, d'une flotte de camions, d'une centrale nucléaire ou du verrouillage de votre porte d'entrée, les conséquences pourraient être bien plus dramatiques que dans le cas des menaces en ligne habituelles.

Certains estiment que l'Internet des objets se développe trop rapidement et que l'on ne tient pas compte des problèmes de sécurité profonds qu'il implique. Sur le plan technique, la plupart des problèmes de sécurité sont analogues à ceux des serveurs, des postes de travail et des smartphones classiques. La protection de chaque « objet » connecté nécessite donc un pare-feu, sans quoi les cybercriminels peuvent facilement les prendre pour cible.

Ce que vous pouvez faire

Si vous avez besoin de sécuriser plusieurs appareils connectés, nous avons mis au point les appliances Barracuda CloudGen Firewall Secure Connector (FSC), des unités ultra-compactes qui relient chaque appareil distant à plusieurs liaisons montantes en toute fiabilité, et qui assurent même le basculement automatique en cas de défaillance d'une liaison montante.

L'appliance Secure Connector fournit à vos appareils connectés une technologie de pare-feu par zone ainsi qu'une connectivité Wi-Fi et VPN complète. Le trafic réseau est ensuite renvoyé à un agent de sécurité des accès aux machines (MASB), sur site ou dans le cloud, qui se charge des tâches d'inspection et autres opérations de sécurité gourmandes en ressources. Le MASB, qui fait office de hub de connectivité, peut prendre en charge jusqu'à 2 500 appliances Secure Connector. Il applique les politiques de sécurité en vigueur en s'appuyant sur les fonctionnalités des pare-feux Barracuda CloudGen Firewall, notamment la détection et la lutte contre les intrusions, la protection contre les dénis de service, le contrôle des applications, le filtrage des URL, l'analyse des virus et même la protection contre les menaces avancées (avec sandboxing par émulation CPU).

En savoir plus

Obtenez de plus amples informations sur Barracuda CloudGen Firewall SC et l'Internet des objets, ou contactez Barracuda dès aujourd'hui pour demander une évaluation gratuite de nos solutions de sécurité IoT.